Le répertoire

Lors de l’élaboration des programmes de concert de l’orchestre, son Comité et son chef cherchent toujours un équilibre et une cohérence non seulement sur le plan historique et stylistique mais aussi et surtout sur le plan des atmosphères et des contenus des œuvres. Ceci, évidemment, en restant toujours au plus près des besoins et possibilités techniques des musiciens du groupe.

Le répertoire de l’Orchestre Jean-Noël Hamal s’étend de la musique baroque à celle du 20e siècle. L’orchestre se produit selon cinq grandes configurations, que l’on peut décrire comme suit.

En petites formations

Le stage résidentiel organisé en été par l’OJNH est l’occasion pour ses musiciens de travailler des œuvres de musique de chambre – duos, trios, quatuor voire petits ensembles à cordes – qui peuvent ensuite être programmés durant l’année académique. Citons, parmi d’autres : la Symphonie pour vents de Gounod, divers Concerti Grossi de Corelli, le Quatuor avec flûte de Mozart, le Canon de Pachelbel, des ragtimes de Scott Joplin, divers quatuors à cordes de Mozart, Chostakovitch, Schubert et Beethoven, …

Symphonique

Cette catégorie est sans conteste la plus vaste et la plus riche de tout le répertoire de l’Orchestre Jean-Noël Hamal. Elle comprend des ouvertures (Vivaldi, Rossini, Mozart, Mendelssohn, …), de nombreuses symphonies (Haydn, Mozart, Bizet, Dvorák, Schubert, Chostakovitch, …) ainsi que des œuvres orchestrales plus descriptives telles que la Pavane pour une infante défunte de Ravel, les deux suites Peer Gynt de Grieg ou encore la suite Masques et Bergamasques de Fauré.

Avec Chœurs

De nombreuses collaborations avec divers chœur tels que l’Elan Vocal de Nandrin, Rencontre d’Ath, la Royale Cecilia de Malmédy, le chœur universitaire de Louvain-La-Neuve et bien d’autres encore ont permis à l’orchestre d’interpréter de grandes œuvres telles que le Requiem de Fauré, la Messe Thérésienne de Haydn, la Messe du Couronnement de Mozart, le Stabat Mater de Dvorak, la Messa di Gloria de Puccini et œuvres de Bach et Haëndel.

Didactique

L’OJNH met volontiers son art au service de la pédagogie et du jeune public, et ceci quel que soit son programme. Le répertoire le plus «classique» (Mozart, Haydn, …) est alors l’occasion de découvertes autour de la forme et/ou de l’orchestration des œuvres, tandis que les pièces plus descriptives peuvent faire l’objet de mises en scène ou de narrations adaptées, et à même de mettre en relief les temps forts de la musique.

Concertant (avec soliste)

L’OJNH offre la possibilité à ses musiciens les plus avancés de se produire en soliste avec l’orchestre. C’est aussi l’occasion de proposer au public, outre les grands concertos pour piano, violoncelle ou violon (Mozart, Brahms, Schumann, …), des œuvres moins connues telles que le Concerto pour vibraphone de Séjourné, le Concerto pour orgue de Poulenc ou encore Trauermusik de Hindemith, pour alto solo et orchestre à cordes. A certaines occasions, l’Orchestre Jean-Noël Hamal s’associe également à des solistes de renom. Ainsi, il a eu l’opportunité d’accompagner l la soprano liégeoise Véronique Solhosse ou encore Jorin Jorden, violoncelliste solo de l’Opéra Royale de Wallonie.

Informations pour les organisateurs

Quelques aspects techniques

Espace scénique nécessaire

10 mètres de largeur sur 8 mètres de profondeur.

Matériel a fournir

45 chaises à dossier sans accoudoirs et de hauteur normale. L’orchestre possède ses propres pupitres et peut prévoir une équipe de placement de ceux-ci ainsi que des chaises.

Lumière

Prévoir un éclairage suffisant permettant la lecture aisée sur scène. Éviter les spots de façade trop puissants, ceux-ci peuvent être aveuglants lorsque les musiciens regardent vers le chef d’orchestre.

Aspects financiers

L’Orchestre Jean-Noël HAMAL étant reconnu par les tournées « Art et Vie » de la Fédération Wallonie-Bruxelles, des subsides peuvent être obtenus sous certains conditions. Pour plus d’informations.